Les oeuvres

Huile sur toile collection privée L x H = 50 cm x 50 cm

Des larmes de joie ont accueilli la nouvelle :
Ingrid BETANCOURT est libérée !

C\\\'est un partage d\\\'allégresse avec tous ceux qui l\\\'ont soutenue; l\\\'espoir de la fin de son calvaire a été enfin exaucé.


J\\\'ai mis beaucoup de temps à réaliser la toile d\\\'Ingrid BETANCOURT. Je tenais à restituer au plus près, ce regard empreint de souffrance intérieure qui m\\\'a tant bouleversée, ce beau visage marqué des stigmates de la détention.
Du fond de la jungle où elle est captive, dans une attitude poignante et digne, Ingrid BETANCOURT crie sa détresse et son intolérable privation de liberté.
Elle est vivante !
Après un si long silence, nous pouvons espérer la fin de son calvaire et son retour si attendu.
Si Ingrid BETANCOURT symbolise les otages, nous n\\\'oublions pas aussi Marc BELTRA, étudiant français disparu en décembre 2003 en Colombie et tous les autres à travers le monde.

Ci-dessous, extrait de la lettre d\\\'Ingrid Betancourt à ses proches :

\\\"Je dédie ces lignes aux êtres qui sont mon oxygène, ma vie. A ceux qui me maintiennent la tête hors de l\\\'eau, qui ne me laissent pas couler dans l\\\'oubli, le néant et le désespoir. Ce que vous avez accompli pour nous fait toute la différence: nous nous sommes sentis des êtres humains.\\\"

le livre de Mélanie et Lorenzo Delloye-Betancourt
http://www.agirpouringrid.com/
- La rage au coeur par Ingrid Betancourt

Page 8 sur 8